Comment les entreprises peuvent se protéger contre les maladies graves de leurs dirigeants

/ Mittwoch, 17 Mai 2017 / Veröffentlicht in Firmenkunden
Teilen:

1. Les maladies graves peuvent toucher chaque cadre supérieur.
Pourtant peu d’entre eux ont pris leurs précautions!

Vous êtes directeur/gérant de la filiale allemande d’une société française, une entreprise moyenne, qui fabrique et commercialise  des produits dans toute l’Europe.

Vous venez d’avoir 45 ans et pour vous la vie bat son plein. Votre société se développe bien. Vous avez beaucoup de travail et des collaborateurs capables et motivés, qui contribuent chaque jour au développement de l’entreprise. Votre jeune famille grandit et la vie vaut vraiment la peine d‘être vécue.

A cause de la digitalisation, vous vous trouvez dans une période de transition et une phase de conversion, que vous devez rapidement maîtriser et conclure. Subitement, le Directeur du Développement Produits, la personne clé, en charge de cette phase de conversion, tombe malade d’un cancer.

Vous vous demandez: „Pourquoi nous?“ ou „Pourquoi lui?

Des coups durs en matière de santé ne sont pas du tout rares.

En Allemagne plus d’un million de personnes tombent malades chaque année de Cancer – Studie Robert-Koch-Institut-2013 , Crise cardiaque et  AVC.

La plupart des personnes touchées ne sont pas du tout préparées et n’ont pris  AUCUNE disposition.

Malgré tout, le sujet est omniprésent. Chacun d’entre nous connait des personnes touchées dans la famille, le cercle des amis ou des collègues.

Un tel coup dur peut avoir des conséquences graves et tragiques, pas seulement pour le Directeur du Développement Produits, en tant que cadre supérieur dans votre entreprise, mais aussi pour beaucoup de cadres qui ont un poste clé dans leur entreprise, aussi pour les chefs d’entreprise, qui peuvent eux aussi être touchés.

Comme nous venons de le voir, un tel coup du sort peut toucher chacun d’entre nous! Toujours de manière inattendue et dans la plupart des cas les personnes touchées sont prises au dépourvu.

Au fait, une grande partie des personnes touchées chaque année par le cancer, la crise cardiaque ou l’AVC ont moins de 40 ans et pour elles la vie bat son plein.

2. La vie quotidienne ne prend pas du tout en compte la situation des personnes touchées

En tant que patient, le Directeur du Développement Produits s’aperçoit que la vie quotidienne continue autour de lui de manière impitoyable. Les enfants vont à l’école, son épouse au travail.

La charge de travail supplémentaire est vraiment énorme. Étant gravement malade, il doit être soigné intensivement. Il a besoin d’un service de soins ou d’assistance à domicile, souvent aussi, plus tard, de transformations dans la maison ou l’appartement.

Son épouse aimerait bien pouvoir réduire son temps de travail et même changer d’emploi, afin d’avoir davantage de temps pour s’occuper de son mari.

Mais est-ce que le Directeur du Développement Produits et sa famille peuvent se le permettre?

Il est clair qu’une vie de famille normale, comme cela était le cas auparavant, n’est plus possible du tout.

3. La maladie crée un problème financier. Beaucoup d’argent devient rapidement nécessaire.

Dans l’entreprise, il manque le savoir-faire particulier et l’expérience du Directeur du Développement Produits, qui sont particulièrement prisés par la clientèle. Cette carence peut rapidement se traduire par une baisse du chiffre d’affaires et des bénéfices.

L’absence maladie prolongée d’un cadre supérieur dans un poste clé et la nécessité de le remplacer, ce qui est souvent le cas, coûte à l’entreprise beaucoup d’argent.

Le risque d’insolvabilité de l’entreprise devient présent, comme c’est souvent le cas dans les PME/PMI qui se trouvent dans une situation similaire.

4. L’assurance invalidité professionnelle n’est pas adaptée à la situation

L’entreprise aussi bien que chaque personne concernée par une maladie grave, dans notre cas le Directeur du Développement Produits, ont besoin rapidement de beaucoup d’argent, pour régler le côté financier du problème:

Pour l‘entreprise cela représente une somme élevée, qui peut s’élever à plusieurs centaines de milliers d’EUROS, pour les raisons suivantes:

  • Une longue absence maladie du cadre dans un poste clé, qui, dans de nombreux cas, doit être remplacé, même provisoirement
  • Une recherche difficile pour remplacer le cadre dans un  poste clé
  • Le besoin d’une passerelle financière

Pour la personne directement concernée cela représente aussi une somme élevée, qui peut atteindre et dépasser les 100.000 EUROS, pour les raisons suivantes:

  • Les dépenses courantes des enfants et de la famille
  • Le remboursement éventuel d’un ou plusieurs emprunts
  • Des thérapies spécifiques à la maladie ainsi que des mesures de réhabilitation coûteuses, qui sont rarement prises en charge par les caisses d’assurance maladie
  • Le traitement par des spécialistes
  • Absence maladie prolongée, rarement travail à temps partiel, car la maladie ne le permet pas
  • Améliorations et modifications dans la maison, l‘appartement et éventuellement  dans la voiture de fonction
  • Services de soins et d’aide à domicile

L’assurance invalidité (die Berufsunfähigkeitsversicherung) traditionnelle n’est pas du tout adaptée à une telle situation.

La couverture invalidité ou incapacité de travail donne droit à une rente mensuelle au cas où un problème de santé empêche l’assuré à long terme de continuer à travailler au même niveau de qualification (§ 172 Abs. 2 VVG).

Voir Vos droits en matière de sécurité sociale en Allemagne – EU p. 23 et suivantes.

Deux particularités de l’assurance invalidité font qu’elle n’est pas appropriée pour résoudre le problème financier grave causé par la maladie grave du cadre à un poste clé:

La durée estimée de l’invalidité (période prévisionnelle) est déterminante pour avoir droit à la rente mensuelle d’invalidité.

La période prévisionnelle est actuellement de 6 mois:

Lorsqu’une personne est dans l’incapacité de travailler pendant une période de 6 mois de manière continuelle, elle est considérée comme invalide.

Dans la pratique, la situation est différente. La reconnaissance/ l’acceptation de l’invalidité par l’assurance prend souvent plus de temps et la rente mensuelle d‘invalidité est alors payée avec des mois de retard.

C’est la raison pour laquelle il existe depuis environ une vingtaine d’années en Europe continentale un nouveau type d’assurance, l’assurance contre les maladies graves.

5. L’assurance contre les maladies graves est la solution

Ce type d’assurance offre une garantie contre les risques inhérents à une maladie grave ou très grave, telle que le cancer, la crise cardiaque, l’AVC ou par exemple la sclérose en plaques. Aujourd’hui, ce type d’assurance couvre un nombre bien plus important de maladies, que celles que nous venons de citer.

L’idée sous-jacente est que, en cas de confirmation de la maladie, l’assurance fournit de manière non bureaucratique et rapide une indemnisation sous la forme d’une aide financière immédiate (un capital spécifique choisi à l’avance) qui, contrairement à l’assurance invalidité, n’est pas liée à la capacité ou l’incapacité de la personne malade à pouvoir travailler dans le futur.

L’indemnisation n’est pas liée à la preuve d’un traitement médical nécessaire.

L’indemnisation a lieu lorsque la maladie grave, couverte par l’assurance, a été diagnostiquée et reconnue par la société d’assurance.

L’affaire est en général rapidement réglée. Le diagnostic de la maladie est le point de départ, qui déclenche le moment du paiement de la somme convenue dans le contrat.

Une police d’assurance contre les maladies graves ou très graves permet le paiement d’un capital à partir du moment où la maladie est diagnostiquée.

Ces prestations sont destinées à compenser une perte de revenus, à couvrir des frais médicaux supplémentaires ou à faire des transformations dans la maison ou l’appartement, en fonction des nouveaux besoins de la personne touchée.

Le principe de la couverture des risques en cas de maladie grave ou très grave vient du monde anglo-saxon et s’est établi dans les 20 dernières années en Europe continentale.

Néanmoins, l‘assurance contre les maladies graves ou très graves est dans une situation difficile car elle est encore trop peu connue et souvent confondue avec l’assurance invalidité.

5.1. Une assurance contre les maladies graves est utile à deux niveaux:

Au niveau de l‘entreprise: (pour les postes clés)

Dans l’exemple cité plus haut, le paiement par l’assurance à l’entreprise d’un capital défini par contrat permet de compenser la longue absence et éventuellement la perte du Directeur du développement Produits.

Les cotisations sont considérées comme des dépenses d’exploitation.

Dans un cas concret, l’entreprise reçoit l’argent et peut agir immédiatement.

Au niveau de la situation personnelle du gérant ou du cadre supérieur :

Une telle assurance est aussi possible et même souhaitable. La personne concernée (homme ou femme) est alors en mesure de pouvoir atténuer les conséquences financières d’une maladie grave ou très grave comme le cancer, la crise cardiaque ou l’AVC.

En cas de maladie, elle reçoit la somme convenue directement de la société d‘assurance et peut se concentrer à 100% sur le traitement et éventuellement la guérison.

5.2. Une assurance contre les maladies graves est-elle finançable?

Une telle assurance pour le gérant d’une SARL, âgé de 35 ans et non-fumeur, peut être contractée par l’entreprise pour moins de 165 EUR par mois.

L’assurance couvre un montant de 500.000 EUR pour une durée de validité de 12 ans.

Le fils du fondateur d’une PME familiale allemande, que je conseille personnellement depuis des années, prend de plus en plus de responsabilités et devra dans quelques années prendre la relève de son père, qui est encore actuellement actif dans l’entreprise.

En tant que non-fumeur et âgé de 44 ans, il peut se couvrir personnellement contre les risques de maladies graves pour mensuellement 246,41 EUR.

Le montant couvert se monte à 300.000 EUR, pour une période de validité allant jusqu’à l’âge légal actuel de la retraite en Allemagne (67 ans).

5.3. Prudence dans le choix de l‘assurance

Aujourd’hui, le marché des assurances contre les maladies graves est très hétérogène.

Il y a des différences sensibles dans les définitions détaillées des nombreuses maladies couvertes, qu’un non-expert n’est pas en mesure de comparer ni d’évaluer.

Il en est de même pour l’éventail des prestations qui sont offertes.  

Il y a aussi des différences sur la date considérée comme le déclenchement des prestations ainsi que sur l’exclusion du droit à prestations.

Toutes ces finesses sont connues des experts et peuvent être prises en compte et évaluées dans un processus de sélection.

EN CONCLUSION:

Les entreprises peuvent se couvrir contre les risques de maladies graves de leurs personnes clés. Les cadres et dirigeants des entreprises peuvent aussi intelligemment s’assurer eux-mêmes séparément de manière privée.

Une assurance contre les maladies graves et très graves offre une solution intelligente à beaucoup de problèmes liés à de telles maladies. Etant donné le doublement des cancers depuis les années 70, elle ne peut que gagner en importance et doit mériter votre attention .

Abonnez-vous

Assurez-vous une longueur d’avance sur vos concurrents; bénéficiez du « progrès par le savoir » et abonnez-vous à notre Newsletter ci-dessous.

Teilen:

Schreibe einen Kommentar

OBEN